Le marché immobilier est en surchauffe, tout comme l’industrie de la rénovation. Comment prendre une décision éclairée si votre demeure actuelle ne correspond plus tout à fait à vos besoins ?

 

Alors, mieux vaut-il vendre ou rénover ? Il ne s’agit pas ici de l’émission de télé populaire, mais bien d’une question que se posent de plus en plus de propriétaires. Voici ce qui devrait vous guider dans votre prise de décision :

 

Si votre taux d’intérêt hypothécaire est bas, il se pourrait que rénover - au lieu d’acheter une nouvelle résidence à un haut taux d’intérêt - soit plus avantageux.

Si votre taux d’intérêt hypothécaire est bas, il se pourrait que rénover - au lieu d’acheter une nouvelle résidence à un haut taux d’intérêt - soit plus avantageux.

 

1.   Quel est votre taux d’intérêt actuel ?

Si vous bénéficiez d’un taux bas, il vaut mieux le conserver et/ou le changer pour un taux fixe. La banque du Canada a augmenté son taux directeur à 0,5 %. Les analyses prévoient qu’il montera à 2 % d’ici la fin de l’année. Dans ce contexte, la hausse des taux immobiliers ne tardera pas, selon plusieurs experts. Mais bien sûr, ils peuvent se tromper !

 

2.   Pouvez-vous attendre ?

S’il y a une hausse des taux hypothécaires, cela pourrait alléger le marché immobilier, en ajoutant plus de propriétés dans l’inventaire disponible. Ainsi, si vous attendez un peu, il se pourrait bien que vous ayez plus de choix pour votre prochaine résidence. Allez-vous en profiter pour acheter ? 

 

Pour savoir si vous devez vendre ou rénover, l’une des 7 questions à se poser pour y voir plus clair est « votre quartier vous convient-il encore » ?

Pour savoir si vous devez vendre ou rénover, l’une des 7 questions à se poser pour y voir plus clair est « votre quartier vous convient-il encore » ?

 

3.   Aimez-vous votre quartier ?

Les quartiers familiaux ont la cote. Si vous avez la chance d’y vivre déjà, vous avez un avantage dans le marché actuel ! D’autant plus si vous adorez votre emplacement, mais que les propriétés y sont dispendieuses. Dans ce cas, il est peut-être préférable de rénover afin de demeurer sur place.

 

4.   Quelle est la valeur de votre maison ?

Également appelée « valeur nette », l’équité est la différence entre la valeur marchande et le solde hypothécaire de votre propriété. Vous pouvez donc utiliser l’équité pour financer vos rénovations. Sinon, elle pourrait vous servir comme financement pour acheter une demeure qui correspond à vos nouveaux besoins. Selon la valeur de votre équité, vous pourriez pencher vers l’une ou l’autre des options. Un conseiller hypothécaire vous aidera à y voir plus clair !

 

5.   Quel est votre budget?

Pour une prochaine maison

Quelle est la valeur du prêt hypothécaire que vous pouvez vous permettre, en laissant de la place dans votre budget pour toutes vos autres dépenses ? Avez-vous de l’argent de côté pour payer le déménagement, la taxe de bienvenue, les frais de notaire, etc ? Ces calculs seront éclairants pour la prise de décision !

Pour des rénovations

De façon générale, les rénovations de la cuisine, de la salle de bain, du sous-sol et des revêtements de plancher sont les plus payantes lors de la revente de la maison. Est-ce le type de travaux que vous envisagez de réaliser ?

Pour vous aider dans vos calculs, vous pouvez compter en moyenne 200$ par pied carré de pièce à rénover, en plus d’ajouter 10 % à 15 % pour les imprévus. Eh oui ! Il faut prévoir… l’imprévu ! Des travaux d’agrandissement, d’électricité et de plomberie peuvent accroître le budget de façon exponentielle.

Aussi, avez-vous pensé au coût de location d’un rangement pour vos biens matériels lors de grands travaux de rénovation ? Pouvez-vous vous loger dans votre demeure durant les rénos, ou avez-vous besoin d’un autre endroit ? Tout ceci doit être pris en considération !

 

Pour vous aider à éliminer les sources de stress pendant votre prise de décision, posez vos questions à un conseiller financier ou un courtier immobilier.

Pour vous aider à éliminer les sources de stress pendant votre prise de décision, posez vos questions à un conseiller financier ou un courtier immobilier.

  •  
  •  
  •  
 

6. Quel niveau de stress êtes-vous capable de supporter en ce moment ?

Plusieurs personnes vivent dans un état d’anxiété depuis deux ans en raison de la pandémie. Les mauvaises nouvelles mondiales n’aident pas à rétablir ce sentiment. Autant les rénovations qu’un déménagement sont des éléments qui risquent d’aggraver leur été. Qu’en est-il de vous : pouvez-vous jongler avec du stress supplémentaire ? Pour vous aider à y voir plus clair, consultez des experts comme un conseiller financier ou un courtier.

 

7. Connaissez-vous un entrepreneur général fiable ?

Principalement dans les régions plus éloignées, la recherche en rénovation domiciliaire a explosé. Cela a fait augmenter les prix, mais également la demande et donc, la disponibilité de la main-d’œuvre en rénovation. Plusieurs entreprises ont des listes d’attente qui peuvent aller jusqu’à deux ans. Êtes-vous prêt à patienter ou préférez-vous déménager ?

 

Aussi, demandez-vous si les rénovations voulues sont de nature esthétique. Si c’est le cas, pensez-vous pouvoir les faire vous-mêmes et réduire les frustrations d’avoir à gérer un grand chantier de construction ?

Nous sommes conscients que cette décision peut être difficile à prendre. Mais une chose est certaine : que vous rénoviez ou vendiez, vous sortirez gagnant si vous analysez toutes vos options.

Par id3tech